Un psy, mais lequel ?

Dans le champ de la psychologie et des psychothérapies, seuls les titres suivants sont des titres professionnels protégés :

Psychologue
Psychothérapeute
Psychiatre
L’article 433-17 du code pénal énonce le principe de protection de ces titres professionnels :
« L'usage, sans droit, d'un titre attaché à une profession réglementée par l'autorité publique ou d'un diplôme officiel ou d'une qualité dont les conditions d'attribution sont fixées par l'autorité publique est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. »


Psychologue

Un psychologue est un professionnel de la psychologie, qui regroupe de nombreux courants théoriques et pratiques notamment : psychologie clinique, cognitive, comportementale, développementale, sociale, du travail, différentielle, expérimentale.

Un psychologue est un(e) professionnel(le) qui a suivi une formation universitaire et, dans de nombreux cas, une formation personnelle (développement personnel sous la forme d'une "analyse" ou d'une psychothérapie). Il accompagne le patient dans l'interrogation que celui-ci a choisi d'entreprendre sur lui-même. Il n'est pas médecin et ne peut prescrire de médicaments. Son travail est donc avant tout un travail d'écoute.

Le métier de psychologue nécessite 5 années d'études après le bac. Il s'agit d'études universitaires en psychologie validées obligatoirement par le DEUG, la Licence, la Maîtrise et le DESS (diplôme d'études supérieures spécialisées) ou, depuis 2002, la Licence, le Master I, et le Master II. L'obtention de la totalité de ces diplômes permet de faire usage du titre de psychologue.

Il existe différentes catégories de psychologues, correspondantes à différentes orientations théoriques pendant les études supérieures et au niveau du Master II (sauf les psychologues scolaires qui ont une formation différente et ne peuvent exercer qu'en milieu scolaire). Il existe par exemple des psychologues du travail, d'autres travaillant dans la justice...

Le psychologue (qu'il soit pour adultes ou enfants) que l'on rencontre dans un centre de consultations ou dans un cabinet privé dans l'optique d'une psychothérapie est un psychologue clinicien. Le mot "clinicien" est à entendre comme " celui qui est au chevet du malade". Il possède obligatoirement un Master II ou DESS de psychologie clinique et pathologique.


Psychothérapeute

Depuis 2011, le titre commun de psychothérapeute est protégé par la loi afin de faciliter l'orientation des patients. Il est attribué par les agences régionales de santé, aux professionnels dont la formation est conforme à la réglementation.

Depuis la publication du décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 et sa modification en 2012, seuls les psychiatres et les psychologues cliniciens ayant effectué un stage pratique conséquant, sont autorisés à faire usage du titre de psychothérapeute. Les autres professionnels doivent faire une demande auprès de l'Agence Régionale de Santé qui soumettra leurs compétences à un examen minutueux.

L'obtention du titre par d'autres professionnels, tels que les psychanalystes ou les médecins, est possible sous réserve de formations complémentaires théoriques et pratiques réalisées dans un institut agréé. Ces formations complémentaires, et les conditions pour y accéder sont définies par le Décret n° 2012-695 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l'usage du titre de psychothérapeute.

Bien que le titre de psychothérapeute soit désormais protégé, la pratique des psychothérapies n'est pas réservée aux seuls psychothérapeutes. Contrairement au cas de l'exercice de la médecine, il n'existe pas de délit d'exercice illégal de la psychothérapie - qui porterait sur la qualification des actes - mais uniquement un délit d'usage illégal de titre réservé.

Certains pratiquent donc des psychothérapies sans bénéficier du titre de psychothérapeute. Ils utilisent alors le plus souvent un titre non-réglementé (psychopraticien, gestalt-thérapeute, analyste transactionnel etc.). L'usage de ces titres est souvent auto-régulé par des associations professionnelles. Quelques associations bénéficient d'une certaine reconnaissance de la part des spécialistes ou des pouvoirs publics, d'autres sont peu reconnues et certaines ont même pu être classées comme sectes par des rapports parlementaires.

Conséquence de la liberté associative, il convient de se renseigner au cas par cas sur les garanties de formation que peut représenter l'adhésion d'un praticien à tel groupe ou association.

Tous les psychothérapeutes formés depuis 2011 justifient d'un diplôme universitaire d'un niveau supérieur ou égal à bac+5 en médecine, psychologie, ou psychanalyse, et ont effectué des stages de longue durée en institution psychiatrique. Certains professionnels anciennement installés ont bénéficié de mesures transitoires : passage devant une commission d'évaluation et, au besoin, complément de formation.


Psychiatre

Un psychiatre est un médecin spécialisé dans le soin des maladies mentales. Il diagnostique, traite et tente de prévenir les maladies mentales et prescrit des médicaments agissants sur le symptôme psychique. Il est aussi à l'écoute de la personne et peut, suivant son choix et son orientation, proposer un travail de psychothérapie. Lors d'une hospitalisation en psychiatrie, il est le principal "point de référence" pour le patient et oriente la prise en charge de ce dernier.

Il peut acquérir une compétence ou une hyperspécialisation (reconnue par l'ordre des médecins), dans le traitement des enfants et adolescents (pédopsychiatrie), l'addictologie ou encore dans celui des personnes âgées (gérontopsychiatrie).


Psychanalyste

Un psychanalyste est une personne ayant suivi une psychanalyse et proposant au patient une méthode de thérapie dite analytique prenant en compte la dimension inconsciente du symptôme. Cette méthode est de plus ou moins longue durée. Le patient s'allonge sur le "divan". Mais elle peut également se faire "en face à face". Le psychanalyste est généralement "supervisé" par l'un de ses collègues expérimentés. Il peut aussi bien être un médecin ou un psychologue.

Un psychanalyste est un professionnel qui a été ou est en analyse, qui est formé sur le plan pratique et théorique à diriger des cures psychanalytiques. Le métier de psychanalyste n'est pas validé par l’État, c'est-à-dire que ce statut ne nécessite aucun diplôme (contrairement aux psychiatres et aux psychologues) mais un psychanalyste doit être affilié à une association ou école de psychanalyse reconnue.

Le psychanalyste accompagne son patient, le laisse libre de parole dans un travail d’introspection de soi, et l’aide à se plonger dans son inconscient. Les rêves, la libre association d’idées sont la matière première du psychanalyste.